Bicentenaire du stéthoscope de Laennec

Le 23 février 1818, René Théophile Hyacinthe Laennec lit devant l’Académie des sciences un « Mémoire sur l’auscultation par des moyens acoustiques, dans la pratique de la médecine », incluant la description du stéthoscope qu’il a mis au point après son entrée comme médecin chef à l’hôpital Necker (en 1816).  Voici précisément deux cents ans, le 29 juin, les médecins Portal, Pelletan et Percy (qui comptent deux ans plus tard parmi les premiers membres de l’Académie royale de médecine, Théophile Laennec en devenant alors associé non résidant) en font un rapport élogieux devant la même société. La première édition du traité « De l’auscultation médiate » paraît l’année suivante, en 1819. Laennec, atteint de la tuberculose, s’éteint en 1826, après avoir corrigé les épreuves d’une deuxième édition remaniée qui paraît en 1826 (la Bibliothèque possède les deux éditions).

Si l’importance et la portée de l’invention de cet instrument ont pu être nuancées par la postérité, le stéthoscope conserve une forte puissance évocatrice qui permettait à Norbert Bensaïd d’observer, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Laennec en 1981, que « notre goût pour les gadgets techniques est trop vif pour que le nom de Laennec évoque autre chose que la découverte « géniale » du stéthoscope » (Nouvel Observateur du 23 février 1981) ». Si le constat vaut sans doute pour le grand public, c’est toutefois surtout comme fondateur de l’anatomie pathologique ou encore comme clinicien en pneumologie, phtisiologie et cardiologie que Laennec a reçu les hommages de la communauté scientifique et médicale, auxquels s’est jointe en son temps l’Académie de médecine. La participation de l’Académie au Comité d’organisation de  la célébration du bicentenaire de la naissance du médecin (1981) est ainsi à l’origine de l’important dossier biographique consacré à Laennec et conservé à la Bibliothèque. On peut y trouver une riche documentation  (inventaire et copies de manuscrits, coupures de presse, illustrations, documents divers relatifs à l’organisation de l’événement), qui inclut également un dossier concernant la commémoration précédente, qui était celle du centenaire du décès de Laennec (1926).

 

A travers ce corpus apparaissent la vie et l’œuvre d’un personnage, mais aussi les manières dont une communauté nationale et scientifique en entretient et ravive la mémoire. En 1926, on commémore le décès pour célébrer l’œuvre médicale, en 1981 l’anniversaire d’une naissance donne l’occasion d’apprécier un personnage dans les dimensions multiples de sa vie (le projet de commémoration évoque ainsi Laennec et sa famille, Laennec breton, Laennec parisien, etc.)  A la Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine, une tabatière en bois sculpté, donnée à Laennec par Chateaubriand, relève ainsi de ce type d’évocation plus personnelle.

 

 

La Bibliothèque dispose également d’une riche iconographie relative à Laennec : un portrait (huile sur toile exécutée par Filiprandi d’après une toile de Dubois, datée de 1928), des photographies, une importante collection de gravures, lithographies, ainsi que des médailles. Le médaillon présenté ci-dessous a été réalisé par Georges Hayem, membre de l’Académie nationale de médecine, à l’occasion du centenaire de 1926.

 

François Léger

 

Références bibliographiques :

Académie des sciences, Procès-verbaux des séances de l’Académie tenues depuis la fondation de l’Institut jusqu’au mois d’août 1835, Hendaye, Impr. de l’Observatoire d’Abbadia, 1910-1922, vol. 6.

Boulle, Lydie et al. ed., Laennec: catalogue des manuscrits scientifiques, Paris, Masson et Fondation Singer Polignac, 1982.

Duffin, Jacalyn, To see with a better eye: a life of R.T.H. Laennec, Princeton NJ, Princeton University Press, 1998.

Laennec, René Théophile Hyacinthe, De l’auscultation médiate, ou traité du diagnostic des maladies des poumons et du coeur, fondé principalement sur ce nouveau moyen d’exploration, A Paris, chez J.-A. Brosson et J.-S. Chaudé, libraires, 1819.

Sonolet Jacqueline, Au temps de Bichat et de Laënnec: entretiens de Bichat, C.H.U. Pitié-Salpêtrière, Paris, 29 septembre-6 octobre 1968, Paris, Expansion scientifique française, 1968.

Comment citer cet article :

François Léger, « Bicentenaire du stéthoscope de Laennec », Site de la Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine [en ligne]. Billet publié le 28 juin 2018. Disponible à l’adresse : http://bibliotheque.academie-medecine.fr/bicentenaire-du-stethoscope-de-laennec/.

 

 

 

 

 

Tagués avec : , ,