Archives de la Société royale de médecine >
    Liasses. >
        Mémoires, observations et correspondance médicale adressés à la SRM, accompagnés d’instructions et de notes des commissaires chargés de leur traitement. >
            Correspondance des médecins.  >
                Buissart-Wanner. >

SRM 194A dossiers 1-22 - Buissart-Moulet.

Description matérielle : 22 dossiers.

dossier 1 - Buissart , médecin à Arras . – Observations météorologiques et d’agriculture (pas de nosologie). (juin à décembre 1793)

Présentation du contenu

Et une lettre d’envoi du 8 prairial an 2, par l’intermédiaire de sa femme et de ses deux fils qui se rendent à Paris.

dossier 2 - Delarue ou Morice Delarue. – Observations météorologiques à Mayenne . (juillet à décembre 1791)

dossier 3 - Descerteaux , docteur en médecine de l’université de Montpellier .

dossier 4 - Deschamps (abbé) . – Rapport de Coquereau et Hallé sur son ouvrage pour rendre la parole aux sourds de naissance.

dossier 5 - Descottes , d’ Argenton (Indre).

pièce 1 - Lettre de l’intendant de Berry, Dufour à la SRM : demande de consultation pour l’épidémie. (2 novembre 1781)

pièce 4 - « Rapprochement des vices reconnus à l’établissement public formé à Lyon en faveur des noyés et vues sur les moyens de les détruire et de perfectionner cette institution de bienfaisance. »

Présentation du contenu

Lettre du 20 janvier 1784 (datée par erreur 20 janvier 1783, 7 pages.

pièce 13 - Rapport de J.F.A. Lalouette , il mérite le titre de correspondant. (7 mars 1788)

dossier 8 - Deshayes , chirurgien à Gacé .

Description matérielle : 4 pièces.

Présentation du contenu

Deux demandes de consultation pour une femme ayant une môle dans la matrice, 3 décembre 1784 et 8 août 1785.

Constitution médicale de 1786.

Présentation du contenu

A rapprocher d’une observation faite dans le tome des mémoires de Copenhague , mérite d’être inséré dans le volume des mémoires.

Présentation du contenu

Lettre du 3 décembre 1781 sur un hoquet.

Rapport de la SRM non signé, hoquet convulsif et contagieux.

Présentation du contenu

Épidémie de Plainval (Oise) .

Topographie médicale du pays. 9 pages, 26 juin 1786.

Lettre du 21 juin 1787 pour demander le titre de correspondant.

dossier 12 - Despres , chirurgien à Verteuil en Angoumois . – Extrait d’une lettre relative à une miserere, ou passion iliaque guérie par des lavements de fumée de tabac.

dossier 15 - Deydier , médecin à Nyons (Drôme) . – Réponse au questionnaire de 1775.

Présentation du contenu

Allusion à la picote, sorte de petite vérole des animaux.

pièce 2 - Réflexion sur les causes du tonnerre et de la grêle qui ravagent fréquemment le Bourbonnais et quels seraient les moyens d’y remédier ou de les rendre moins fréquents (paratonnerre, la grêle est causée par le nitre de la terre).

dossier 17 - Doriou , médecin à Saint-Gilles-sur-Vie . – Lettre du 3 avril 1777.

Présentation du contenu

Température de janvier à mars 77.

dossier 18 - Dufour , médecin à Noyon , associé de la SRM chargé du traitement des maladies épidémiques dans le district de Noyon. – Observations météorologiques, nosologiques et de médecine pratique faites à Noyon depuis 1789 jusqu’à juillet 1790.

dossier 19 - Hurel , médecin à Honfleur . – Observations météorologiques et nosologiques. (Juillet à septembre 1793)

Présentation du contenu

Lettre du 22 vendémiaire de l’an 2 de la République.

dossier 20 - Keller , médecin à Haguenau . – Observations météorologiques et nosologiques. (Juillet-août 1793)

Présentation du contenu

Et lettre d’envoi, 18 septembre 1793.

dossier 21 - Morel , médecin à Villefranche en Beaujolais . – Observations météorologiques, nosologiques et d’agriculture.

Présentation du contenu

Septembre 1783 à 1784-1785 (manquent juin et octobre), 1786 (pas de 87) ; 1788, janvier à août à Lyon  ; à Neuville 1789 et 1790 avril, octobre.

Présentation du contenu

Observations météorologiques, nosologiques : mai à juin 1790.

Parmi les lettres : n° 8 opposition du collège des médecins à un arrêt du parlement de Toulouse qui maintient les chirurgiens dans les usages et dans le droit de traiter les malades qui les appelleront soit en ville soit dans la campagne et de leur administrer les remèdes tant internes qu’externes, 1787.