Archives de la Société royale de médecine >
    Liasses. >
        Remèdes secrets. >
            Dénonciations de charlatans. >
                Pièces classées dans l’ordre chronologique. >

SRM 107 dossier 3 - Dénonciations (suite) (1783-1786)

pièce 79 - Dénonciation de Valdajots , empirique établi à Lunéville , dénoncé par la communauté des maîtres chirurgiens le 23 janvier 1783.

pièce 80 et 81 - Prospectus imprimé du sieur Tolley , botaniste, auteur d’une boule vulnéraire du roi et lettre d’envoi de Huet , lieutenant du 1er chirurgien du roi à Couches . (30 janvier 1783)

pièce 82 - Dénonciation d’ Orsy , par Trécourt médecin à Cambrai , 28 janvier 1783 ; il vend un antidote appelé orviétan.

pièce 83 - Prospectus de Menier , chirurgien oculiste : porte en note, dénoncé par Gusteau , curé de Sainte Geneviève , en janvier 1783.

pièce 84 - Lettre de Trecourt , médecin à Cambray , du 2 février 1783, relative à Joseph Xavier Orsy .

Présentation du contenu

Il se présente au magistrat pour dresser un théâtre à Cambrai.

Il fait mention des avis de la société contre les remèdes secrets : 2 décembre 1778, 10 avril 1779, 12 février 1782.

pièce 85 - Dénonciation d’un chirurgien de Couches , par Ducoudret officier invalides, (lettre d’ Évreux 2 février 1783).

pièce 86 - Ramai , dénoncé par Maget , lieutenant du 1er chirurgien du roi, à Bray-sur-Seine , le 10 février 1783.

pièces 90-94 - Prospectus de Bontoux de Belle-Donne chirurgien de l’ordre de St Jean de Latran, opérateur, chirurgien, dentiste etc. : élixir pour l’ apoplexie.

Présentation du contenu

Prospectus de Beaumont , originaire de Venise  : bols purgatifs et vermifuges.

Prospectus de Malliani , médecin et inspecteur général des opérateurs du royaume : linge admirable pour les maux de tête.

Prospectus de Trezel de Saint-Paterne , chevalier de l’éperon d’or, médecin-botaniste  : bols purgatif et vermifuges, lettre de dénonciation de Lecomte-Desbordes , chirurgien à Dieu-le-roi , du 12 juillet 1783, qui dénonce également Renard ou Regnard .

(Porte au note lui envoyer l’arrêt du conseil et lui parler de l’arrêt contre Regnard ).

pièce 95 - Dénonciation de Marret soi-disant chirurgien, par Bernader , médecin à Saint-Martory ( Haute-Garonne ) du 1er août 1783.

pièces 96-100 - Sentence du bailliage de Charly-sur-Marne qui fait défense à Antoine Vacheron et sa femme Suzanne Delarue , de composer et administrer ancien remède, et condamnation de 200 livres, 21 août 1783(imprimé).

Présentation du contenu

2 lettres de Morin , chirurgien à Charly-sur-Marne, du 18 août 1783 et 21 septembre 1783, sur les mêmes.

Copie de la lettre écrite par Martin , procureur du roi à Châlons , à M. d’Arras , chargé des affaires de l’abbaye de Soissons  : la dame Vacheron est très connue à Châlons, elle y a fait des dupes.

Lettre de la veuve De Roy contre la dame Vacheron qui a traité sans résultat son mari ( Châlons, 13 novembre 1781).

pièce 101-103 - Lettre de Sonnet , chirurgien à Oucques (Loir-et-Cher) dénonçant Rady . (20 août 1783)

Présentation du contenu

Prospectus du chevalier Rady il traite l’ épilepsie ou mal caduc, paralysie, vieilles plaies, etc.

Lettre de Beaussier de la Bouchardière , médecin à Tours ,de Vendôme, le 21 août 1783, dénonçant Rady et Brisemouttier .

pièce 104 - Lettre de Faugerolle , chirurgien à Castillon sur Dordogne , du 5 novembre 1783, sur les abus dans l’exercice de la chirurgie.

pièce 105 - Lettre de Blanc , doyen des docteurs de Montpellier , ancien médecin des armées du roi, de Grenoble , 15 octobre 1783 : anarchie dans l’exercice de la médecine dans la région, établissement de « protho-médecin, à l’instar des royaumes voisins.

pièce 106 - Dénonciation de Jean Hauree , par le supérieur des Eudistes, Paris 13 avril 1784, il a déjà été dénoncé par l’ abbé Duforet de la Pesnière curé de la paroisse de Saint-Georges de Rouellé près Domfront .

pièce 107 - Dénonciation de Mathurin de Launois par Morin médecin chirurgien à Charly-sur-Marne , 17 juillet 1784.

pièce 108 - Lettre de Bernard du 13 septembre 1784 représentant le collège de médecine de Béziers  : demande l’enregistrement de l’article 10 des lettres patentes de 1778.

Présentation du contenu

(en note de la main de Vicq d’Azyr  : écrire au procureur général de Toulouse , contre la veuve Coustou .

pièce 109 - Dénonciation de Radix par Lavalade , médecin chirurgien de Bérulle , par Villeneuve l’Archevêque, 12 octobre 1784.

pièce 110 - Prospectus imprimé de Radix  : antidote, baume et liqueurs antidotaux.

pièce 111 - Dénonciation de Daverne qui vend de l’orviétan de Rome, par De Launey , médecin à Cherbourg . (27 octobre 1784)

Présentation du contenu

Dossier Quertan et Audoucest , eau antivénérienne qui aurait été achetée par le roi en 1776.

pièce 116 - Lettre de Crasnier , doyen d’ Anjou , adressée d’ Angers , le 9 février 1779, à Quertan et Audoucest , rue de Sartine n° 52 à Paris .

Présentation du contenu

Interdiction de vendre à Angers leur remède en vertu de l’article 10 des lettres patentes d’août 1778, ils doivent soumettre leur recette à la SRM pour obtenir un nouveau brevet.

pièce 120 - Lettre de Capmas , médecin chez le vice-conseil de France à Cadix , du 15 novembre 1784 adressée à Vicq d’Azyr .

Présentation du contenu

Le gouverneur de Cadix a adopté pour les malades le remède antivénérien de Quertan et d’ Audoucest .

Il demande si la SRM l’a autorisé.

pièce 121 - Rapport de Carrère et Thouret du 28 décembre 1784, chargés d’examiner les six dénonciations :

Présentation du contenu

1) contre Pin demeurant rue des Grands-Augustins, vend une liqueur 36 l. la bouteille, et soigne les malades lui-même.

2) Dame Dupont , place Maubert, vend topique et poudres contre différentes maladies.

3) Bertin , rue de Gindre, ancien domestique de Morand , docteur régent de la faculté de médecine de Paris, traite les maladies vénériennes, en se disant élève de Morand.

4) Sieur de Bouffier se disant chimiste, rue du Mail n° 48 : opiat pour le traitement des dartres, qu’il vend 20 sols la prise.

5) Sieur Molénier , bien connu de la SRM, qui usurpe le titre de nu-privilégié du roi, vend un dépuratif du sang au n° 127 du Palais-Royal.

6) Sieur Mallet de Premeque se disant médecin, demeurant au petit hôtel de Bourgogne , il dit traiter les maladies vénériennes.

On doit interdire à ces personnages la vente de leurs médicaments, et doivent les soumettre à l’examen de la SRM.

(porte en note Registré f° 133 du r. C).

pièces 122 et 123 - Recette pour apaiser les inflammations, par Gaudé , commandant des milices à Port au Prince et chevalier de Ballé  ; ce remède est à base d’écorce de châtaigne de Saint-Domingue .

Présentation du contenu

Rapport de Fourcroy et Poulletier de La Salle du 25 janvier 1785 (de la main de Poulletier )

(porte en note à envoyer au ministre de la marine).

pièce 124 - Lettre de Delavergne , médecin à Lamballe , du 25 février 1785, à Vicq d’Azyr sur les charlatans en général, l’anarchie de la médecine à Lamballe, les eaux minérales.

pièce 125 - Copie de la lettre écrite à M. de Neville par le contrôleur général 13 mars 1785 au sujet de la maison de commerce de droguerie de Richard-Preville à Tarbes .

Présentation du contenu

Il ne fait que le commerce de gros et les apothicaires ont tort de vouloir l’empêcher d’exercer.

pièce 126 - Dénonciation de Lurard , par Linacier médecin à Chinon . (20 avril 1785)

pièces 128 et 129 - Dénonciation de Demorelle , ancien chirurgien des hôpitaux du roi, par Morin , du 1er juin 1785, qui dénonce aussi le sieur Delaunois .

Présentation du contenu

Prospectus de Demorelle qui dit opérer de la cataracte et traite hémorroïdes, teigne, mal de mer etc.

pièce 130 - Attestation d’ Achard syndic des médecins de Marseille , par laquelle il affirme que Laugier agrégé au collège de Marseille, n’a jamais fait aucun établissement de bains médicinaux, qu’il n’a pas été professeur, qu’il n’a jamais été dans le cas de protéger la ville d’épidémies. (10 juillet 1785)

Présentation du contenu

La copie conforme du 19 juillet 1785 est signé de Vicq d’Azyr

pièces 131-133 - Dénonciation de Molenier , les grands dépuratifs du sang, prospectus imprimé ; par Duboueix médecin à Clisson . (8 août 1785)

Présentation du contenu

Lettre d’un certain Le Roy qui le recommande au contraire.

pièces 134-136 - Copie de lettre du juge de Béziers contre la veuve Coustou qui vend des drogues malfaisantes, du 3 septembre 1785.

Présentation du contenu

(porte en note adressée à M. Colombier ).

Présentation du contenu

M. Colombier de passage à Béziers a reçu les plaintes des médecins.

Réponse du baron de Breteuil du 15 janvier 1786, elle est en procès au parlement de Toulouse , il faut attendre la sentence.

pièces 137 et 138 - Dénonciation de De Beaufort , eau minérale antiputride, par Gastebled médecin à Montargis le 1 décembre 1785.

pièce 139 - Prospectus de Martin d’Avrignez , eau vulnéraire de Comère, de Montpellier , dentiste, il fait toute les opérations de la bouche, dragées pour purger la bile, etc. (4 février 1786)

pièce 140 - Dénonciation de la dame D’Heden , faisant la magicienne par J. de l’Humeau de Diertal. (5 février 1786)

pièce 141 - Les apothicaires de Tarbes contre le droguiste Préville . (12 mai 1786)

Présentation du contenu

Porte en note on ne peut rien contre la décision du contrôleur général.

pièces 142 et 143 - Dénonciation de Laurent par deux lettres de Morin , de Charly-sur-Marne , les 10 et 25 juin 1786.

pièce 144 - Lettre de Champneuf , chirurgien à Varenne près Monsoreau . (26 juin 1786)

Présentation du contenu

Demande marche à suivre pour lutter contre les charlatans.

pièce 145 - Dénonciation du bourreau d’ Haguenau par Keller , médecin d’ Haguenau au 24 juillet 1786.

Présentation du contenu

Le bourreau vend des drogues pernicieuses.

pièce 146 - Lettre de Huet , chirurgien à Couches , 1786 17 août, généralités sur les empiriques.

pièce 148 - Lettre de Dubois , chirurgien à La Salle en Quercy . (16 septembre 1786)

Présentation du contenu

Demande les arrêts qui condamnent les distributeurs de remèdes.