Témoignages d’un hôpital pour enfants de Paris

Penchons-nous sur un ensemble de documents redécouverts récemment dans les rayonnages de la Bibliothèque : les 28 registres de l’hôpital pour enfants Sainte-Eugénie, sis faubourg Saint-Antoine. D’abord hospice pour enfants trouvés entre 1674 et 1838, cet établissement est affecté quelques années aux malades adultes avant de devenir un hôpital pour enfants en 1854 desservant les quartiers populaires de l’est de la capitale. Inauguré par Napoléon III qui le baptise du nom de sa femme, il devient l’hôpital Trousseau en 1880.

Les registres conservés par la Bibliothèque proviennent du service de chirurgie de René Marjolin (1812-1895) et couvre la période 1858-1871. 13 sont consacrés aux filles soignées dans la salle Sainte-Eugénie et 15 aux garçons soignés salle Napoléon. Chaque registre s’étend à peu près sur une année et classe les enfants par numéro d’observation c’est-à-dire en fonction de leur date de consultation par un des médecins de l’hôpital. Pour chaque enfant, un certain nombre d’informations est indiqué : dates d’entrée et de sortie (ou de décès), nom, prénom, âge, adresse, diagnostic à l’arrivée, traitement et issue. Quelques registres sont plus détaillés et mentionnent la profession des parents et parfois de l’enfant, si ce dernier a été ou non vacciné, sa constitution, la date de début de la maladie et son traitement avant l’entrée à l’hôpital…. Les causes de la venue de l’enfant à l’hôpital sont diverses et plus ou moins graves : plaies, brûlures, morsures d’animaux, abcès, problèmes oculaires (conjonctivites, kératites…) et rhumatologiques, fractures, ulcères, tumeurs…

Ces registres ont fait l’objet d’un inventaire succinct. Ils mériteraient une étude plus approfondie qui permettrait de dresser un état de la situation sanitaire et morbide des quartiers de Paris dont sont issus ces enfants, entre 1858 et 1871, ainsi qu’un état des remèdes à disposition de la médecine dans ces années là. Ces registres ne sont pas encore signalés sur le catalogue Calames, mais le seront prochainement.

Anaïs Dupuy-Olivier

Ms 933 (1804)_Filles_6e cahier_1864

Filles. 6e cahier. 1864

Ms 934 (1805)_Garçons_4e cahier_1862

Garçons. 4e cahier. 1862

Tagués avec : , ,
Publié dans Actualité