Portraits de femmes – V

Portrait 5 : Thérèse FONTAINE née BERTRAND (1895-1987)

Interne des hôpitaux de Paris en 1922, chef de clinique en 1926, Thérèse Bertrand-Fontaine devient la première femme médecin des hôpitaux de Paris en 1930.

Chef de service à la Maison Dubois (actuel hôpital Fernand Widal) pendant la Seconde guerre mondiale, elle fait partie du « Comité directeur de la Résistance médicale » – ce qui lui vaut de recevoir la médaille de la Résistance. Après la guerre, elle exerce ses fonctions de chef de service à l’hôpital Beaujon de 1945 à 1961 et consacre ses recherches aux pathologies infectieuses et parasitaires, aux maladies hépatiques et rénales, et notamment, en néphrologie, à l’amylose.

Elle est présidente de la Société médicale des hôpitaux jusqu’en 1961 et sera élevée au grade de Grand Officier de la Légion d’honneur.

Georges Heuyer et Thérèse Bertrand-Fontaine en salle des séances

Georges Heuyer et Thérèse Bertrand-Fontaine en salle des séances

Le 20 mai 1969, Thérèse Bertrand-Fontaine est la troisième femme à être élue membre de l’Académie de médecine, et la première en tant que médecin.

Elle est élue au sein de la section de médecine.

Un dossier biographique à son nom est consultable à la Bibliothèque de l’Académie de médecine.

Anaïs Dupuy-Olivier

Tagués avec : ,
Publié dans Actualité