Pierre Hillemand ou les guerres d’un médecin

Après avoir publié en 2011 ses mémoires sur la Seconde guerre mondiale, Souvenirs d’un étudiant en médecine. 1939-1945, Bernard Hillemand né en 1923, un des pionniers de l’alcoologie française et membre de l’Académie nationale de médecine, s’est attaché à faire connaître les journaux de guerre de son père, Pierre Hillemand (1895-1979), lui-même éminent médecin : les deux volumes du Journal d’un médecin sur les deux guerres mondiales sont parus aux éditions Fiacre, l’un en 2013 (1. La Grande Guerre) et l’autre en 2014 (2. La Seconde Guerre Mondiale).

Pierre Hillemand

Pierre Hillemand

Interne du neurologiste Charles Foix dans les années 1920, puis médecin des hôpitaux de Paris en 1933, il devient, après la Seconde Guerre Mondiale, l’un des chefs de file de la gastroentérologie française. Président de plusieurs sociétés savantes (Société médicale des hôpitaux de Paris et Sociétés nationales françaises de gastroentérologie et de proctologie), il est élu membre de l’Académie nationale de médecine en 1970.

Pierre Hillemand prend part aux deux guerres mondiales qui constituent des évènements marquants de sa vie, en s’y illustrant différemment : sur le front en tant qu’ambulancier lors de la Première, comme chef de la consultation de médecine « porte » de l’hôpital Saint-Antoine lors de la Seconde – consultation qui permit à de nombreux jeunes hommes d’échapper au S.T.O.

Dans ses journaux écrits au jour le jour et destinés à sa descendance, Pierre Hillemand décrit la vie du combattant mais aussi l’environnement sociologique et politique de ces périodes, laissant ainsi le témoignage de ce qu’il a connu et vécu.

Consultable à la Bibliothèque de l’Académie de médecine, cet ouvrage sera présenté par le professeur Jacques Hureau lors de la séance du mardi 1er avril 2014.

Anaïs Dupuy-Olivier

Tagués avec : , ,
Publié dans Actualité