Les prix de l’Académie – I. Un album photographique londonien

Au cours de son histoire, l’Académie de médecine a décerné de nombreux prix, fondés le plus souvent à la suite des dispositions testamentaires de médecins fortunés ou de philanthropes. La Bibliothèque conserve une grande partie des mémoires ayant concouru à ces prix. Plusieurs billets vous inviteront, à travers l’exploration d’un mémoire particulier, à en découvrir toute la richesse et la diversité.

Les candidatures à ces prix incitent les auteurs – le plus souvent médecins – à déployer, au-delà de leurs compétences scientifiques, de grandes qualités artistiques, tout d’abord à travers le dessin puis, rapidement, au moyen de la photographie.

La question mise au concours du prix Daudet 1891, à savoir « Du traitement chirurgical du goitre et de ses conséquences immédiates ou éloignées », suscite une certaine concurrence puisque pas moins de dix mémoires y concourent. Le prix n’est finalement pas décerné mais la dotation est divisée en deux encouragements de 500 francs. L’un des deux mémoires récipiendaires retient l’attention par la grande qualité de son album de photographies.

Son auteur, James Berry (1860-1946), est un jeune chirurgien anglais, depuis 1885 chirurgien à l’Alexandra Hospital for Diseases of the Hip de Londres, et en 1891 tout juste nommé au Royal Free Hospital de Londres. Il s’imposera plus tard comme le spécialiste des opérations de la glande thyroïde et sera remarqué pour son action dans les Balkans pendant la Première Guerre mondiale. Anobli en 1925, il sera président de la Medical Society of London (1921-1922) puis de la Royal Society of Medicine (1926-1928).

Prix Daudet 1891 Berry 22 Prix Daudet 1891 Berry 25Son mémoire est composé de deux tomes. Le premier est un mémoire de 255 feuillets, le second, un album de 54 photographies qui illustrent, par des portraits, les maladies de la glande thyroïde et les opérations du goitre. Les différents types de goitres (kystiques, parenchymateux, etc.), d’opérations (extirpation totale ou partielle) et de troubles consécutifs à ces opérations (par exemple la cachexie strumiprive) y figurent. Les positions des sujets photographiés, le sens de la composition et de la lumière dénotent chez son auteur une volonté esthétique et artistique. En dépit de son sujet, l’album se démarque de l’aspect documentaire et technique pour proposer une approche poétique et empathique de la photographie médicale.

L’inventaire des prix – encore partiel – est disponible sur le catalogue Calames. Le mémoire de J. Berry se trouve à la cote et au lien suivants : Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine, Acad. méd. Prix Daudet 1891 n° 10 (boîte 4).

Jérôme van Wijland

Tagués avec : , , ,
Publié dans Actualité