La conservation des collections. I. Contaminations et infestations

Parmi les activités des personnels de bibliothèques, la prise en compte de l’état matériel des collections se révèle d’une grande importance, en particulier dans les bibliothèques patrimoniales dont les collections sont anciennes et parfois fragiles.

L’examen de l’état matériel des collections permet notamment de déceler les contaminations et infestations qu’elles ont pu subir : moisissures sur les papiers et les reliures (= contaminations), trous et galeries faits dans les documents par des insectes ou des rongeurs (= infestations). Ces détériorations sont en général dues à un taux d’humidité dans l’air trop élevé et sont favorisées par l’empoussièrement des collections. Elles peuvent faire suite à un dégât des eaux, ou, à des variations thermiques et climatiques importantes.

BANM-14_2

Plat inférieur d’un atlas anatomique
20e s

20550(2)_5

Pages d’un mélange d’obstétrique
19e s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré les contrôles opérés par les bibliothécaires dans les magasins où sont rangées les collections, ces détériorations sont possibles et la plupart des bibliothèques sont amenées, un jour ou l’autre, à traiter des contaminations et/ou des infestations. Ce traitement se fait en plusieurs étapes.

Prenons le cas du traitement des moisissures. Voici le circuit à suivre :

- isoler les documents (livres, manuscrits) en les mettant dans un local de quarantaine, sinon dans du papier kraft ou dans un carton ;

- effectuer des prélèvements, à l’aide d’écouvillons, sur les taches laissées par les moisissures ; BANM-90 064_22.06.2015

- faire analyser ces prélèvements par un laboratoire spécialisé (microbiologie, mycologie) ;

- à partir des résultats du laboratoire, choisir le traitement le plus adapté. Deux existent :

  • si le développement des moisissures est ancien et très peu actif, un dépoussiérage avec un aspirateur à filtre absolu suffit ; le dépoussiérage peut être fait par une société spécialisée (Biblion +, In Extenso, Vaccum Cleaner France…), ou, par la bibliothèque si elle possède un aspirateur à filtre absolu et si le volume de livres à traiter n’est pas trop important ;
  • si les moisissures sont encore actives et/ou nocives, il est nécessaire de recourir à une désinfection par fumigation à l’oxyde d’éthylène. Ce traitement est externalisé auprès de sociétés spécialisées (Hygiène Office, Stérylène, Vaccum Cleaner France…).

- une fois les collections traitées, nettoyer les rayonnages où elles se trouvaient avant de les ranger.

La prévention est essentielle pour éviter contaminations et infestations. Cela passe par une surveillance régulière des collections et des espaces de stockage, ainsi que par le maintien d’un environnement sain : locaux isolés et étanches, température et conditions hygrothermiques stables et peu élevées (18°C et 50% d’humidité relative), propreté des espaces…

Le site de la Bibliothèque nationale de France propose de nombreuses informations à ce sujet dans sa rubrique « Pour les professionnels ».

Anaïs Dupuy-Olivier

 

Tagués avec : ,
Publié dans Actualité