Histoire

Création et objectifs
Établie par ordonnance du roi Louis XVIII en décembre 1820, à l’instigation d’Antoine Portal, l’Académie royale de médecine est chargée de « répondre aux demandes du gouvernement sur tout ce qui intéresse la santé publique, et principalement sur les épidémies, les maladies particulières à certains pays, les épizooties, les différens cas de médecine légale, la propagation de la vaccine, l’examen des remèdes nouveaux et des remèdes secrets, tant internes qu’externes, les eaux minérales naturelles ou factices, etc. » (Ordonnance du Roi du 20 décembre 1820 qui établit à Paris pour tout le royaume, une Académie royale de médecine, art. 2)
Héritière de la Société royale de médecine et de l’Académie royale de chirurgie, elle doit en continuer les travaux et « contribuer aux progrès des différentes branches de l’art de guérir. » (art. 2)
Pour l’examen de ces différents sujets, l’Académie forme des commissions permanentes – désormais appelées commissions – et des commissions temporaires – désormais appelées groupes de travail. Dès la fin des années 1830, elle se réunit tous les mardis.

Sectionnement
Les membres titulaires étaient originellement répartis en sections. Depuis 2002, ils sont répartis en divisions.

n° de la section 1820-1829 1829-1923 1923-1947 1947-1955 1955-2002
1e section Médecine Anatomie et physiologie Médecine et spécialités médicales
2e section Chirurgie Pathologie médicale Chirurgie, accouchements et spécialités chirurgicales
3e section Pharmacie Pathologie chirurgicale Hygiène et épidémiologie
4e section Thérapeutique et histoire naturelle médicale Sciences biologiques, physiques, chimiques et naturelles
5e section Médecine opératoire Médecine vétérinaire
6e section Anatomie pathologique Pharmacie
7e section Accouchements Membres libres Médecine et sciences sociales et membres libres
8e section Hygiène publique, médecine légale et police médicale Membres non résidants
9e section Médecine vétérinaire
10e section Physique et chimie médicales
11e section Pharmacie
n° de la division 2002-2012 2012-…
1e division Médecine et spécialités médicales
2e division Chirurgie et spécialités chirurgicales
3e division Sciences biologiques et pharmaceutiques :
  • section des sciences biologiques
  • section des sciences pharmaceutiques
4e division Médecine préventive et sociale, sciences vétérinaires, membres libres :
  • section d’hygiène, médecine préventive et épidémiologie
  • section des sciences vétérinaires
  • section de médecine sociale et membres libres
Santé publique :
  • section d’hygiène, médecine préventive et épidémiologie
  • section des sciences vétérinaires
  • section de médecine sociale et membres libres

Bureau
Hormis le cas du baron Portal (1742-1832), le seul à avoir jamais été nommé président d’honneur perpétuel, en raison de sa fonction de premier médecin du roi, le bureau a toujours été composé de cinq officiers :

  • Le président, élu pour une année.
  • Le vice-président, élu pour une année.
  • Le secrétaire perpétuel ou général. De 1822 à 1920, l’Académie fut dotée d’un secrétaire perpétuel, effectivement perpétuel, c’est-à-dire en fonction jusqu’à son décès. De 1921 à 1949, le secrétaire perpétuel prit le nom de secrétaire général, élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois, la disposition concernant le renouvellement étant abrogée en 1925. La perpétuité effective et l’appellation de secrétaire perpétuel furent rétablies en 1949. En 2002, la perpétuité fut de nouveau abolie, et remplacée par un mandat de 4 ans renouvelable une fois, le secrétaire perpétuel gardant néanmoins son nom.
  • Le secrétaire annuel ou adjoint. Pour l’aider dans ses tâches, le secrétaire perpétuel se voyait adjoindre un secrétaire annuel, qui prit le nom de secrétaire adjoint.
  • Le trésorier.